Rechercher
  • Dominique Joubert

Études corrélatives entre la présence de récepteurs de l’hormone thyrotropine

Études corrélatives entre la présence de récepteurs de l’hormone thyrotropine (TRH) et la stimulation in vitro de la sécrétion d’hormone de croissance (GH) dans des adénomes sécrétant de la GH humaine.

Les récepteurs spécifiques de la TRH ont été caractérisés sur des membranes cellulaires de 6 adénomes somatotrophes sur 13 obtenus chez des patients acromégaux. Ces récepteurs avaient la même constante de dissociation (Kd: 62 +/- 10 nM) que ceux trouvés dans les adénomes sécréteurs PRL humains, mais leur nombre maximal de sites de liaison (Bmax: 76 +/- 24 fmol / mg de protéine) était de six plier plus petit. Une bonne corrélation a été trouvée entre la présence de récepteurs TRH et la stimulation induite in vitro par TRH de la sécrétion de GH. L’augmentation de la libération de GH a varié de 25 à 200%. Il a donc été conclu que ces récepteurs sont fonctionnels. Cependant, pourquoi seulement certains des adénomes somatotropes humains possèdent des récepteurs TRH et répondent à TRH in vitro a besoin de plus amples investigations.

Le Dafniet M, Garnier P, Bression D, Brandi AM, Racadot J, Peillon F.

#cancer #oncologie #recherche

Google OK.png
LinkedIn.png

Un partage autour de ces passions qui remplissent ma vie et mon quotidien : la biologie du cancer, la recherche scientifique en oncologie, la photographie, le jardinage, la cuisine, la peinture, les céramiques, l’écriture...

Un petit mot, une réaction ? Laissez votre message

en cliquant sur le bouton ci-dessous...

Copyright © 2020 Dominique Joubert Floch